Les 7 démarches administratives à accomplir lors de la création d’entreprise

Lorsque vous créez une entreprise, il y a plusieurs démarches administratives que vous devez accomplir. Ces démarches sont essentielles pour que votre entreprise soit légale et enregistrée. Voici les sept démarches que vous devez suivre :

Le choix du statut juridique

Il existe différents statuts juridiques pour une entreprise. Le choix du statut juridique est important car il va déterminer les modalités de fonctionnement de l’entreprise, ses obligations et ses avantages. Pour choisir le bon statut juridique, il faut prendre en compte plusieurs critères tels que le nombre de associés, le montant des investissements, les activités de l’entreprise, etc. Il existe différents types de statuts juridiques :

  • La société à responsabilité limitée (SARL) : c’est le statut juridique le plus courant pour les petites et moyennes entreprises. Les associés ont une responsabilité limitée au montant de leurs apports.
  • La société anonyme (SA) : c’est le statut juridique le plus adapté aux grandes entreprises. Les associés ont une responsabilité limitée au montant de leurs apports.
  • La société en nom collectif (SNC) : c’est un statut juridique adapté aux entreprises de petite taille. Les associés ont une responsabilité illimitée.
  • La société en commandite par actions (SCA) : c’est un statut juridique adapté aux entreprises de grande taille. Les associés ont une responsabilité limitée au montant de leurs apports.
  • La société civile professionnelle (SCP) : c’est un statut juridique adapté aux professionnels tels que les avocats, les médecins, etc. Les associés ont une responsabilité illimitée.

L’établissement des statuts de la société

L’établissement des statuts de la société est l’une des 7 démarches administratives à accomplir lors de la création d’entreprise. Elle consiste à rédiger les statuts de la société, c’est-à-dire les règles qui régiront la société et ses membres. Les statuts de la société doivent être établis par les fondateurs de la société et approuvés par le conseil d’administration. Ils doivent ensuite être enregistrés auprès du greffe du tribunal de commerce.

La constitution du capital social

Le capital social de votre entreprise est la somme d’argent que vous et les autres associés mettez dans l’entreprise. Cet argent peut être utilisé pour acheter des biens pour l’entreprise, comme des machines ou des bâtiments, ou pour payer les frais de démarrage, comme les frais de location ou les salaires des employés.

Les associés peuvent choisir de mettre leur capital social en compte courant ou en compte de dépôt. Le compte courant est un compte bancaire où l’argent est déposé et peut être utilisé à tout moment. Le compte de dépôt est un compte bancaire où l’argent est déposé et peut être utilisé uniquement après que les associés en ont donné l’autorisation. Le capital social de votre entreprise doit être déposé auprès d’une banque avant de pouvoir être utilisé. La banque vous fournira un reçu qui doit être envoyé à l’administration des impôts. L’administration des impôts vous enverra une attestation de dépôt du capital social, qui doit être jointe au dossier de création d’entreprise.

La demande d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés

Lorsque vous créez une entreprise, vous devez effectuer plusieurs démarches administratives. L’une d’elles est la demande d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS). Cette démarche est obligatoire pour toute création d’entreprise, quelle que soit sa forme juridique. Pour effectuer cette démarche, vous devez vous rendre au Greffe du Tribunal de Commerce de votre département. Vous devez y déposer un dossier comprenant divers documents, notamment les statuts de votre entreprise.

Une fois votre dossier complet, le Greffe du Tribunal de Commerce procède à l’immatriculation de votre entreprise au RCS. Vous recevrez ensuite une attestation d’immatriculation, qui est le document officiel qui prouve que votre entreprise est désormais immatriculée au RCS. Cette attestation d’immatriculation est importante car elle vous permettra, entre autres, de prouver que votre entreprise existe légalement et que vous êtes habilité à exercer votre activité.

La nomination du dirigeant

Il y a plusieurs démarches administratives à accomplir lors de la création d’entreprise, dont la nomination du dirigeant. Le dirigeant est la personne qui représente l’entreprise et prend les décisions stratégiques. Il est important de bien réfléchir à la personne qui sera dirigeant, car c’est une responsabilité importante. Il faut tenir compte de plusieurs critères, comme les compétences, l’expérience, la motivation, etc. Une fois que vous avez trouvé la bonne personne, il faut la nommer officiellement en signant une déclaration de nomination. Cela peut être fait soit par le propriétaire de l’entreprise, soit par le conseil d’administration.

La domiciliation de la société

Il est important de bien choisir l’adresse de votre entreprise. En effet, c’est là que se trouvera votre siège social et c’est là que vous devrez effectuer toutes vos démarches administratives. Il est donc important de choisir un endroit central, facilement accessible et bien desservi par les transports en commun. Une fois que vous aurez trouvé l’adresse idéale pour votre entreprise, vous devrez vous occuper de la domiciliation de votre société. Pour cela, vous aurez besoin d’une autorisation de la mairie de votre commune. Vous devrez ensuite déposer un dossier auprès du Greffe du Tribunal de Commerce. Ce dossier comprendra notamment les statuts de votre entreprise, une liste des associés ainsi que leur capital social. Une fois ces formalités accomplies, vous recevrez une attestation de domiciliation qui vous permettra de prouver que votre entreprise a bien son siège social dans la commune choisie.

La publication d’un avis de constitution

Il y a sept démarches administratives à accomplir lors de la création d’entreprise, dont la publication d’un avis de constitution. L’avis de constitution est un document qui doit être publié dans les trois jours suivant la signature du contrat de constitution de l’entreprise. Il doit être publié à la fois dans le journal officiel de l’état dans lequel se situe l’entreprise et dans un journal d’annonces légales. L’avis de constitution doit mentionner les informations suivantes : le nom et l’adresse de l’entreprise, le numéro de registre du commerce, le montant du capital social, le nom et l’adresse du ou des gérants, la durée de l’entreprise, le but de l’entreprise, les modalités de fonctionnement de l’entreprise.

Quels sont les bénéfices du statut de dirigeant salarié ?
La création d’entreprise en 7 étapes